• Petit guide de la conduite à cheval

     Sécurité à Cheval - Le Cavalcode

     


  •  


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

                           CIRCULATION ROUTIERE ET SECURITE !                   


    Un cavalier doit avoir 14 ans pour circuler à cheval sur la voie publique ( 12 si accompagné d’un cavalier d’au moins 21 ans) et 16 ans pour conduire un véhicule attelé.Il ne peut circuler ni sur les pistes cyclables, ni sur les trottoirs. Il doit indiquer tout changement de direction par un geste du bras.Il est interdit de galoper en agglomération. En dehors des agglomérations, on peut utiliser les accotements de plain-pied à droite par rapport au sens de la marche. Si un cavalier marche sur l’accotement, les autres doivent circuler en file. Sur la chaussée, les cavaliers peuvent circuler à 2 de front.Quand des cavaliers circulent par groupe de 10 ou plus, il doit y avoir « un chef de groupe » âgé d’au moins 21 ans. Il est responsable de l’évolution du groupe et devrait porter au bras gauche un brassard aux couleurs nationales. Il peut arrêter la circulation avec un signal disque C3 afin de garder son groupe ensemble, car un cheval séparé de son groupe devient vite nerveux et imprévisible.

    LES ATTELAGES Les meneurs ne sont pas des cavaliers. Ils ne peuvent circuler sur les chemins réservés aux cavaliers et ne peuvent se mettre à 2 de front.Ils doivent circuler sur la chaussée. Un attelage peut comporter maximum 4 animaux en file, maximum 3 de front et doit être accompagné en nombre suffisant de façon à assurer la sécurité de la circulation.

    OBLIGATIONS DES TIERS Les chevaux sont des animaux qui ont l’instinct de fuir devant un danger. Ce sont également des animaux grégaires, ce qui a notamment pour conséquence que quand l’un panique, les autres paniquent aussi.Les signes de peur sont facilement reconnaissables : le cheval secoue la tête, fait des mouvements brusques dans tous sens, peut sauter en l’air, ou même dans le pire des cas tenter de prendre la fuite.Le code de la route prévoit qu’il est interdit d’effrayer les animaux par le bruit. Tout conducteur doit ralentir lorsqu’il s’approche d’un animal sur la voie publique et a l’obligation de s’arrêter si celui-ci montre des signes de frayeur.De quoi un cheval peut-il avoir peur ? En bref, de tout et rien. Il peut être effrayé par le bruit d’une moto, d’une remorque, d’un coup de feu ou d’un klaxon. Le cheval a en outre une vision très large, il peut avoir peur d’un objet que le cavalier n’a même pas aperçu.Le meilleur remède consiste donc à éviter de faire peur au cheval : arrêtez-vous au moindre signe de frayeur, croisez ou dépassez-le au ralenti, ne courez pas vers eux et tenez les chiens en laisse.Il est vivement conseillé de ne pas s’approcher trop près d’un cheval arrêté à un carrefour. C’est une situation qui le rend déjà nerveux. Il ne faut jamais non plus couper un groupe de chevaux.Au-delà de ces avertissements, la politesse reste de rigueur, un cavalier peut certainement influencer une bonne conduite de la part des conducteurs, que ce soit en faisant signe de ralentir ou en remerciant un conducteur aimable. Il peut également souhaiter une bonne promenade aux autres usagers des chemins.Autre point très important, l’on conseille aux cavaliers le port d’un casque de protection. Ils s’assureront en outre d’être bien visibles par les autres usagers de la voie publique.