• Présentation du Dressage (source FFE)

    Le dressage consiste à faire évoluer les chevaux afin de montrer l’élégance de leurs mouvements et leur facilité d’emploi. Dans les compétitions, les évolutions se font sur des reprises composées de mouvements classiques et de figures imposées ou libres, le cheval évoluant dans les différentes allures. Le dressage a pour but le développement des qualités d’un poney ou d’un cheval au moyen d’une éducation harmonieuse. Il a pour conséquence de le rendre calme, souple mais aussi confiant, attentif et brillant, démontrant la plus grande complicité possible avec son cavalier. Le dressage constitue aussi une base pour toutes les disciplines équestres visant à développer la relation cavalier-cheval et à faire  progresser les qualités du cheval comme la locomotion, la souplesse et l’équilibre. C’est également un support idéal, en tant qu’école des aides du cavalier, pour lui permettre de se faire comprendre au mieux de tout cheval ou poney dressé. La formation du cavalier se prolonge par l’initiation aux méthodes de dressage afin que cavalier puisse progressivement dresser lui‐même son cheval ou poney.

    Aux confins du sport et de l’art équestre, le dressage est une discipline qui demande beaucoup de concentration et de relation pour obtenir ces moments de pure magie quand le cheval semble danser au rythme de la musique sous des demandes invisibles. Les tours d’honneur au botte à botte et au passage, cette allure où le cheval évolue avec lenteur et majesté sous l’effet de l’impulsion, font naître bien des vocations.

     

    Aux JEM, le dressage comprend 3 épreuves.
    Une compétition par équipes, "le grand prix" et deux compétitions individuelles : "le Grand Prix Spécial" et "le Grand Prix Freestyle".
    Les équipes sont composées de trois ou de quatre couples cavalier/cheval. Si une nation ne peut engager une équipe, elle peut participer avec un ou deux couple(s) en individuel.
    À l'issue de chaque épreuve, les qualifiés repartent à zéro. Tous les cavaliers prennent le départ du Grand Prix et les points obtenus sont pris en compte pour le classement par équipes.
    Les 30 meilleurs cavaliers à l’issue du Grand Prix sont qualifiés pour le Grand Prix Spécial.
    Les 15 meilleurs cavaliers du Grand Prix Spécial, sont ensuite qualifiés pour le Grand Prix Freestyle (Reprise Libre en Musique).
    Chaque épreuve est notée par un groupe de 7 juges qui donnent une note pouvant aller de 0 à 10 avec une précision au demi-point, pour l’exécution technique de chaque mouvement et pour l'impression d'ensemble.